Guide du saumon sauvage

partager avec vos amis

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Tout savoir sur la consommation du saumon sauvage.

Nous le savons tous, le saumon est souvent le plus grand vendeur dans les poissonneries de quartier. Ce produit marin comprend de nombreuses espèces et que dire de ses méthodes de production; sauvage, élevage bio ou non. Il y a de quoi en perdre la tête! Arrêtons-nous un instant pour parler d’un des produits les plus consommés mondialement : le saumon sauvage.

Suivez votre Poissonnier afin d’en connaître davantage!

jacek-dylag-552792-unsplash

Quelle est la différence entre le saumon sauvage, le saumon d’élevage biologique et le saumon d’élevage non-biologique?

Une grosse différence réside du côté de la disponibilité. Le saumon d’élevage (biologique et non biologique) est disponible frais toute l’année, alors que celui sauvage ne l’est qu’entre la mi-mai et la fin septembre au Québec, et sous forme congelée ou fumée le reste de l’année.

La différence entre le saumon d’élevage biologique, par rapport au non biologique, réside en plusieurs attentions particulières prises durant l’élevage, soit :

  1. le bien-être de l’animal;
  2. une alimentation de meilleure qualité, dont la portion qui est végétale et biologique;
  3. un contrôle plus strict en ce qui a trait aux traitements vétérinaires;
  4. un contrôle annuel pour garder la certification biologique.

Le saumon sauvage, quant à lui, ne peut porter la certification biologique puisque son habitat naturel est vaste et non contrôlé. Il est donc difficile d’évaluer la quantité de polluants ingérés et la qualité de son habitat. Il vit toutefois en plus grand respect avec la nature, et se nourrit essentiellement de composants naturels. Il jouit également d’une plus grande liberté durant sa vie.

Saviez-vous que :
Le saumon sauvage remonte toujours à la rivière où il est né pour aller pondre!

Acheter du saumon sauvage : y a-t-il un impact sur l’environnement?

Évidemment, puisque le saumon sauvage est pêché en mer, celui-ci reste très susceptible d’être victime de la surpêche. Une attention particulière doit donc être menée quant aux suivis des populations et des méthodes de captures, afin de limiter les impacts sur les écosystèmes. Par chance, au Canada, la gestion des salmonidés « sauvages » s’effectue sous un grand nombre de politiques et de programmes dont la politique fédérale en matière de pêche sélective depuis 2001.

Trois types de permis sont délivrés, pour trois engins : la senne (50% des pêches), le filet maillant (25% des pêches)et la traîne (25% des pêches) qui sont toutes, à proprement dit, des pêches durables puisque les prises sont sélectives. Il faut noter qu’à l’occasion, les filets maillants qui dérivent rencontrent des populations de poissons, ainsi que les dauphins. Étant conscients du problème, plusieurs mécanismes de protection sont mis en oeuvre, au Canada, pour protéger ces animaux marins.

De plus, ici, ainsi que dans d’autres pays dont la Russie et les États-Unis (Alaska), la majorité des pêcheries sont certifiées pêche durable, notamment par le programme de la MSC. L’idéal est donc de privilégier des produits de pays participant à des programmes reconnus qui ont des règlements stricts et qui possèdent une certification MSC.

Bref, toutes de bonnes raisons pour privilégier les produits d’ici!

Saviez-vous que ?
Au total, sept espèces de saumon sont consommées; royal (ou Chinook), rouge (Sockeye), argenté, rose, de l’Atlantique, Keta et Ouananiche.

Le saumon sauvage et les bienfaits pour la santé

Le saumon a souvent la réputation d’avoir une chair grasse remplie d’oméga-3. Cependant, la quantité de lipides varie sensiblement selon l’espèce et les méthodes de production. Le saumon sauvage est moins gras que celui d’élevage, mais contient également moins d’oméga-3. D’ailleurs, on remarquera que la chair des saumons sauvages, dont le Sockeye du Pacifique, ne comporte pas (ou très peu) de ligne de gras dans la chair.

Toutefois, les bienfaits du saumon sur la santé qui en font la vedette des mers sont aussi applicables pour les espèces sauvages! Il reste aussi une très bonne source de protéines et de vitamine D.

R_k60CQg

Saviez-vous que ?
En Chine, le saumon est considéré comme étant de grande valeur et est surtout consommé dans les restaurants.

Source: True North seafood 

Consommation du saumon

La consommation du saumon se fait sous plusieurs formes. En voici quelques-unes;

  • frais;
  • en huile;
  • caviar d’oeufs, qui font jusqu’à 5 millimètres;
  • cru (tartare, carpaccio);
  • poché ou cuit;
  • juste la peau (en conserve ou frais);
  • fumé.

La durée de conservation du saumon est aussi très intéressante. Frais, il se conserve 24 heures. Congelé, il aura encore son niveau maximum de saveur 1 mois après sa congélation (par vous ou par votre supermarché). Par la suite, il sera encore bon, mais sa saveur se dégradera. Fumé, le saumon se conserve une semaine au froid, ou quelques mois s’il est congelé.

Bref, que votre saumon soit frais ou congelé, sauvage ou d’élevage, biologique ou non, il goûtera délicieusement bon et est idéal pour votre santé globale.

Le saumon sauvage en bref

Nom commun Saumon
Nom scientifique Oncorhynchus Salmo
Zone de pêche Océans Atlantique et Pacifique
Pêcher au Norvège, Chili, Royaume-Uni, Canada, îles Féroé
Capture Sauvage
Type de pêche la senne, le filet maillant, la traîne, la ligne.

partager avec vos amis

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin

Vous aimerez peut-être aussi...

  • DÉCOUVERTES   

Bien comprendre la pêche durable

Qu'est-ce que la pêche durable ? La pêche durable emploie des méthodes de capture qui ne compromettent pas la disponibilité des stocks à long terme, pour permettre aux générations futures de s'approvisionner aussi facilement en produits de la mer.
All articles loaded
No more articles to load